Côte d’Ivoire et Burkina Faso signent un accord contre la traite des enfants

signature_luttetravailenfant-0018© présidence CI par David Zamblé 
Lutte contre la traite des enfants: la Côte d`Ivoire et le Burkina Faso signent un accord
Jeudi 17 octobre 2013. Abidjan, Plateau. Dans le cadre de la lutte contre la traite des enfants,les 1eres dames de la Côte d`Ivoire et du Burkina signent un accord de coopération

Côte d’Ivoire et Burkina Faso signent un accord de coopération en matière de lutte contre la traite transfrontalière des enfants

Après le Mali en 2011, la Côte d’Ivoire a signé, le jeudi 17 Octobre 2013 au centre de conférence internationale du Ministère des Affaires Etrangères au Plateau, un accord de coopération dans le cadre de la lutte contre la traite transfrontalière des enfants avec le Burkina Faso. Une volonté manifeste pour ces deux états, représentés par la Première dame, Mme Dominique Ouattara et Mme Chantal Compaoré, Première Dame du Burkina Faso, d’éradiquer définitivement ce fléau.
[Lire la suite sur Koaci.com]

Dorénavant les frontières entre le Burkina et la Côte d’Ivoire ne seront plus des passoires pour la traite des enfants. Un instrument juridique bilatéral protège désormais les enfants de ces deux pays face à ce phénomène qui se manifeste par l’enlèvement, la vente à des fins d’exploitation.

La volonté politique d’éradiquer ce phénomène avait déjà été affichée par les deux pays, on se rappelle que la lutte contre la traite transfrontalière des enfants figure en bonne place au nombre des 19 accords sectoriels signés par les chefs d’états burkinabé et ivoirien lors de la 3 ème conférence au sommet du traité d’amitié et de coopération Cote d’Ivoire/ Burkina FASO le 30 juillet dernier à Yamoussoukro. Dans la même dynamique, la première Dame de Côte d’Ivoire s’est rendue l’année dernière au Burkina pour asseoir une stratégie de lutte commune entre les deux pays. En concrétisant les vœux de leurs deux pays et de leurs époux, Chantal Compaoré et Dominique Ouattara entendent conjuguer leurs efforts et mettre ensemble leurs expériences au service de la protection des enfants. Quand on sait que beaucoup d’enfants interceptés aux postes frontières de la Côte d’ ivoire sont d’origine burkinabé on peut comprendre l’engagement des deux premières dames à vouloir créer une synergie d’actions et une mutualisation des efforts et des ressources pour faire face a ce problème qui mine l’existence, le bien-être et le développement des enfants. Un nouveau pas de franchi dans le processus de remédiation de ce phénomène social.
[Lire sur LeFaso.net]

Lutte contre la traite transfrontalière des enfants / Mme Dominique Ouattara lors de la signature de l’accord bilatéral Côte d’Ivoire-Burkina : ‘‘Nous partageons un même idéal, celui d’une Afrique sans exploitation des enfants’’
(…) Parmi ces violences, la traite des enfants est l’une des manifestations les plus extrêmes, et les plus périlleuses pour leur survie. 
En effet, les enfants qui en sont victimes sont souvent recrutés et transportés hors de leur pays où de leur localité d’origine. Ils sont séparés de leurs familles et isolés dans des régions où ils ne possèdent pas de statut légal. 
Ils vivent souvent dans un état de précarité social très avancé et n’ont pas accès à l’éducation, à la santé et au loisir.
Selon l’Organisation Internationale du Travail, la traite des enfants est une des pires formes de travail des enfants. Elle est assimilée à l’esclavage et représente l’une des formes les plus intolérables d’atteinte aux droits des enfants.
En Côte d’Ivoire, l’enquête démographique et de Santé réalisée en 2011, a révélé que 39% des enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent sur le territoire national
Récemment, le cas des enfants exploités dans les plantations du mont Péko, et dans les mines d’Hiré, nous montre combien le problème est d’actualité et combien il doit être combattu avec énergie.(…)
[Lire sur Abidjan.net]

(…) Le nombre d’enfants victimes de cette traite a triplé en trois ans, passant de 588 cas en 2010, à 1270 en 2011 et à 1895 en 2012, a indiqué Chantal Compaoré, sans plus de précisions.

D’après Dominique Ouattara, qui cite une enquête réalisée en 2011, 39% des enfants ivoiriens âgés de 5 à 14 ans travaillent dans leur pays.

Un pourcentage qui fait paraître minimes les chiffres donnés par la première dame burkinabè, les frontières entre les deux pays étant notoirement poreuses et l’immigration burkinabè importante en Côte d’Ivoire.
(…)

La Côte d’Ivoire, qui avait été accusée ces dernières années par des ONG d’utiliser les enfants dans ses plantations de cacao, va bientôt disposer des statistiques sur ce phénomène grâce à l’étude à venir d’une université américaine, a annoncé Dominique Ouattara.

Jeudi, Burkina Faso et Côte d’Ivoire se sont engagés « à élaborer et mettre en oeuvre des plans d’actions, des programmes et projets régionaux de lutte contre la traite des enfants », peut-on lire dans l’accord signé.

« Malgré les dispositions de prévention des centaines d’enfants font
toujours l’objet de trafic entre nos deux pays. Les services de l’enfance au
Burkina Faso sont constamment sollicités pour le rapatriement des victimes de cette traite », a déploré Chantal Compaoré. (…)
[Lire sur News.AOuaga.com]

signature_luttetravailenfant-16(2)© Présidence par David Zamblé 
Signature de l`accord de coopération dans la lutte contre la traite transfrontalière des enfants: arrivée de la première dame du Faso en Côte d`Ivoire
Mercredi 16 Octobre 2013. Aéroport InternationaL Félix Houphouet-Boigny. Pour la Lutte contre la traite transfrontalière des enfants,mme.Dominique Ouattara reçoit mme.Chantal Compaoré Photo: Les 1eres dames du Burkina et de la Cote d`Ivoire, Chantal Compaoré et Dominique Ouattara
Voir aussi :
● Des enfants burkinabès, esclaves des trafiquants de cacao de l’Ouest ivoirien –
    [Vidéo] Travail des enfants : le goût amer du chocolat

●  Travail des enfants : 168 millions d’enfants travaillent encore dans le monde, selon l’OIT
● Trafic d’enfants – Inde : une gigantesque « usine à bébés » pour tous types de couples occidentaux…
Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Afrique, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, International, Les temps de la fin - Actu, Mondialisation, Trafic d'êtres humains, exploitation..., Trafic des enfants, Exploitation, Pédocriminalité..., Vidéos Dossiers ..., est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Côte d’Ivoire et Burkina Faso signent un accord contre la traite des enfants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s