La guerre de la France contre la Côte d’Ivoire. Rébellion organisée par la France (Mai 2oo3)

La Refondation Abidjan, Mai 2003

LA GUERRE DE LA FRANCE

CONTRE LA CÔTE D’IVOIRE

présentée par:

Pr. Mamadou KOULIBALY
Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire,
avec la collaboration de :

Dr. Antoine AHUA Jr.
Intellectuel et révolté,
Ingénieur, Economiste
et Politologue

Dr. Gary K. Busch
Enseignant,
Economiste, Homme d’Affaires,
Editorialise de OCNUS.Net

I – Introduction : Le Gangstérisme international d’Etat,

par le Pr. Mamadou KOULIBALY.

II – Côte d’Ivoire : Comment la France a organisé la rebellion,

par le Pr. Gary K. Busch.

III – Pour mémoire : Linas-Marcoussis ou le coup d’Etat constitutionnel (Texte intégral de l’Accord)

IV – Pour la compréhension : Pourquoi les Ivoiriens rejettent Marcoussis,

par le Pr. Mamadou Koulibaly

V – Eclaraige sur les règles du jeu : L’ONU, la France, les FANCI et la sortie de crise ivoirienne,

par Antoine Ahua Jr

VI – Conclusion : A bon entendeur, salut !


Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Afrique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour La guerre de la France contre la Côte d’Ivoire. Rébellion organisée par la France (Mai 2oo3)

  1. Umoja dit :

    Merci pour ces analyses et archives, beaucoup d’africains se hasardent a faire des commentaires se basant sur des reportages truqué de France24 mais ils ne s’informent pas pour savoir comment en sommes nous arrivés ici, quels sont les raisons cachées ? Je vais certainement reposter le link sur mon blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s