Côte d’Ivoire : le rapport qui accuse Laurent Gbagbo

africamix.blog.lemonde.fr – 23 mars 2011

(Paris) – Etabli à la demande du président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara, et adressé à la Cour pénale internationale, à La Haye (Pays-Bas), ce rapport de 35 pages, établi par Jean-Paul Benoit et Jean-Pierre Mignard, avocats au barreau de Paris et conseillers d’Ouattara, ne souffre d’aucune ambiguïté.

Laurent Koudou Gbagbo, ancien chef de l’Etat, son clan et ses milices ” multiplient, depuis l’élection par le peuple ivoirien du président Alassane Ouattara le 28 novembre 2010, les violations des droits de l’homme de toute nature pour se maintenir par la force au pouvoir. ” (page 18)

blegoude.1300799811.jpg

Lundi 21 mars, à Abidjan, Charles Blé Goudé, leader des “Jeunes Patriotes”, appelle
les Ivoiriens à se rendre à l’état-major “pour se faire enrôler dans l’armée
afin de libérer la Côte d’Ivoire de ces bandits”
.
© Reuters

” Parmi ces atteintes aux droits de l’homme, les meurtres, viols, disparitions forcées de personnes, actes inhumains de toute nature et les appels à persécuter un groupe national, ethnique ou politique sont les plus fréquents. ” (page 18)

” Le présent document révèle que les pires violences ont été commises à la suite d’événements politiques tels que la proclamation des résultats électoraux le 2 décembre 2010, la manifestation des partisans du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) le 16 décembre 2010, les meurtres les 11 et 12 janvier 2011 à Abobo de sept policiers et la manifestation pacifique de femmes non armées le 3 mars dernier. “ (page 19)

abobo.1300801822.jpg

Manifestants pro-Ouattara à Abobo, quartier nord d’Abidjan. © AFP

” Les témoignages recueillis sur place désignent comme responsable de ces exactions “le système Gbagbo”, c’est-à-dire l’ancien chef de l’Etat et ses milices :
– certaines forces de défense et de sécurité ;
– l’Alliance des jeunes patriotes pour le sursaut national, appelé souvent les “Jeunes Patriotes”, fondée et dirigée par Charles Blé Goudé, ministre de la jeunesse, de la formation professionnelle et de l’emploi dans le gouvernement du premier ministre Gilbert Marie N’gbo Aké investi par laurent Gbagbo ;
– la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire ;
– le Centre de commandement des opérations de sécurité, unité d’élite de la gendarmerie ;
– la Garde républicaine, unité paramilitaire de protection personnelle de laurent Gbagbo.
(page 19)

Suit la litanie de meurtres, viols, disparitions, actes inhumains… Terrible et accablant.

Accédez au rapport en cliquant sur
CôteIvoire-Gbagbo.pdf

Les auteurs Jean-Paul Benoit et Jean-Pierre Mignard précisent que la Cour pénale internationale est tout à fait compétente pour juger de tels crimes. Quant à la Cour, elle pourrait déclencher une enquête en saisissant son propre procureur (autosaisine), être saisie par le Conseil de sécurité des Nations unies, ou par l’un des Etats ayant signé puis ratifié le Statut de Rome, le texte qui institue la Cour pénale internationale.

Eu égard aux violences extrêmes que subissent depuis plusieurs jours les populations d’Abobo, au nord d’Abidjan, et ailleurs dans le pays, il serait temps d’agir au plus vite.

http://africamix.blog.lemonde.fr/2011/03/23/cote-divoire-le-rapport-qui-accuse-laurent-gbagbo/

FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ (FDS) // PHOTO : GETTY IMAGES

http://ivoiregazette.com/documents/voici-le-rapport-qui-accuse-laurent-gbagbo/

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Afrique, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s